Science de l'inexpliqué Index du Forum

Science de l'inexpliqué
OVNI, Extra terrestre, Fantôme, médiumnité, prémonition, rêves, coma, NDE, environnement changement climatique, Univers, paranormal

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le voyage des déchets nucléaire dans le monde.....

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Science de l'inexpliqué Index du Forum -> NOTRE ENVIRONNEMENT -> Le Nucléaire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Christiane
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 06 Mar 2008
Messages: 429
Loisirs: Montagne-Ufologie-Lecture-Sciences
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Scorpion (23oct-21nov)
兔 Lapin
Point(s): 2 234
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Lun 19 Avr - 19:53 (2010)    Sujet du message: Le voyage des déchets nucléaire dans le monde..... Répondre en citant

Un cargo transportant des déchets nucléaires à forte teneur radioactive est arrivé mardi au port de Mutsu Ogawa, dans la préfecture d'Aomori, dans le nord du Japon, a rapporté la presse locale.
Ce navire, qui est parti le 20 janvier du port de Barrow, dans le nord-ouest de l'Angleterre, a transporté à bord 28 bouteilles de déchets nucléaires convertis en verre solidifié, dont le traitement s'était déroulé en Grande-Bretagne pour le compte de quatre compagnies d'électricité japonaises, à savoir Tokyo Electric Power Co., Kansai Electric Power Co., Shikoku Electric Power Co. et Kyushu Electric Power Co., a expliqué Japan Nuclear Fuel Ltd.
Les déchets nucléaires, provenant de Sellafield, une installation nucléaire britannique, sont un produit dérivé des combustibles nucléaires employés par les réacteurs japonais. Le premier retraitement de déchets radioactifs japonais en Grande-Bretagne est intervenu entre les années 1980 et 1990.
Les neufs compagnies d'électricité japonaises et Japan Nuclear Fuel Ltd. ont conclu des contrats avec le Royaume-uni et la France pour le retraitement de leurs déchets nucléaires. L'expédition vers le Japon depuis la France des déchets radioactifs à forte teneur s'est terminée en 2007, avec au total 1.310 bouteilles reçues.
Selon une source bien informée, le Japon recevra dans les dix prochaines années des cargaisons similaires de 850 bouteilles depuis la Grande-Bretagne.


Déchets nucléaires : le cauchemar français
Entre le réchauffement climatique, l’affaire des pesticides ou des OGM, on en oublierait presque le dossier explosif des déchets nucléaires. Pourtant, cette question épineuse est loin d’être réglée et soulève encore aujourd’hui de nombreuses interrogations. Un récent film documentaire met en lumière certains des aspects les plus sombres et méconnus du circuit des déchets nucléaires français.





Un édifiant documentaire réalisé par Laure Noualhat, journaliste à Libération et Eric Guéret, réalisateur, entend éclairer les zones d'ombre qui subsistent sur l'obscur parcours de nos déchets nucléaires. Produit par Arte France et Bonne pioche et diffusé mi-octobre sur Arte, ce film est le fruit de huit mois d'enquêtes qui ont mené les deux auteurs, accompagnés par des scientifiques de la Commission de recherche et d'information indépendante sur la radioactivité (CRIIRAD) des Etats-Unis à la Russie en passant par l'Hexagone.     
 
 
 
 
 
 
 
La face cachée du nucléaire et son déficit démocratique à travers son point faible : les déchets radioactifs. Une vérité qui dérange.   
 
Sur ARTE, mardi 13 octobre 2009 à 20:45 : Déchets, le cauchemar du nucléaire Faut-il interdire l'exportation des déchets nucléaires ?Article de : GEO | Jeudi 11 mars 2010 RSS


Faut-il interdire l'exportation des déchets nucléaires ?
Déchets nucléaires | © Corbis

La filière nucléaire française exporte une partie de ses déchets nucléaires en Russie, pour y être retraités avant leur réutilisation dans des centrales françaises. Mais d'après Greenpeace, une proportion infime des déchets revient en France, le reste étant stocké sur place. A lui seul, le géant français du nucléaire Areva aurait envoyé sur place plus de 33 000 tonnes de déchets depuis 2006, dont seulement 4% sont revenus ensuite en France après avoir été traités par les Russes. L'ONG écologiste, qui a bloqué le 11 mars un train contenant de l'uranium appauvri en gare de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), réclame un moratoire sur l'exportation des déchets nucléaires.
source:http://www.geo.fr/environnement/une-actu-votre-avis/dechets-nucleaires-greenpeace-russie-66561

Photo Traitement de 60 000 tonnes de déchêts sur le chemin de fer Qinghai-Tibet


Le site de stockage des déchets nucléaires de l'île des Orchidées, au sud-est de Taiwan, devrait être fermé et déplacé dans un autre lieu d'ici à 2016. La population indigène de l'île peut ainsi mettre un terme à ses revendications à l'encontre de la Taiwan Power Company qui exploite ce site.
Même si les études provenant des autorités taiwanaises n'ont jamais révélé un quelconque danger de contamination ou d'empoisonnement, la centaine de milliers de fûts de déchets nucléaires va être déplacée dans un des trois autres lieux de stockage de l'île principale. En conséquence, les subventions accordées par Taipower aux habitants et aux autorités locales vont être supprimées.
Le choix du nouveau site sera effectué en 2011 et les déchets seront déplacés durant les cinq années suivantes. Le nettoyage complet du site est planifié pour être achevé en 2024.


Yannick Rousselet, militant de Greenpeace, enchaîné aux rails pour bloquer un convoi d'uranium © TF1/LCI

http://lci.tf1.fr/sommet-de-copenhague/http://lci.tf1.fr/sommet-de-copenhague/



http://lci.tf1.fr/sommet-de-copenhague/
Si l'action des militants écologistes est intervenue le jour même de l'ouverture du sommet de Copenhague sur le climat, c'est bien sûr tout sauf un hasard. Yannick Rousselet tient d'ailleurs lui-même à souligner le malencontreux hasard de calendrier qui a fait coïncider le début de cette vaste réunion, dont tous les défenseurs de l'environnement espèrent qu'elle permettra d'infléchir le sort de la planète, avec... le départ pour la Russie d'un chargement d'uranium appauvri en provenance de l'usine Areva de Pierrelatte.     

 

  • Greenpeace : "la Russie n'est pas une poubelle"Ces trois militants se sont enchaînés mardi matin à la voie ferrée qui mène du site nucléaire du Tricastin à la gare d'où devait partir dans la journée un convoi de déchets destinés à la Russie.

Publié le 06/04/2010



[*]Pour en finir avec le chômage, l'économie verte ?La France table sur la création de 600.000 emplois verts d'ici à 2020 grâce à des investissements massifs dans la filière écologique. Mais plusieurs obstacles viennent contredire cette hypothèse.Publié le 09/12/2009


[*]Le coeur de la planète bat à Copenhague30.000 personnes attendues, dont une centaine de chefs d'Etat et de gouvernement : le sommet sur le climat est inédit par son ampleur, mais aussi par ses enjeux.Publié le 07/12/2009


[*]Mobilisés pour éviter un désastre climatiqueLa conférence de Copenhague sur le climat s'est ouverte lundi sur un appel à saisir une chance qui ne se représentera peut-être jamais pour définir une riposte mondiale face au réchauffement qui menace la planète.Publié le 07/12/2009


Plus d'infos


Yannick Rousselet est le représentant de Greenpeace notamment au sein du Haut comité pour la transparence et l'information sur la sécurité nucléaire (HCTISN), chargé par Jean-Louis Borloo d'enquêter sur ces flux d'uranium. "Ou on admet que ce haut comité a un vrai rôle et on lui laisse faire son enquête, ou bien on se moque du monde si l'on n'attend pas ses résultats", estime le militant écologiste. Dimanche soir, soutenu par quelques dizaines de membres de Greenpeace, il s'est enchaîné à la voie ferrée à Cherbourg, près de la gare maritime, pour empêcher l'arrivée du train transportant l'uranium qui doit être chargé sur un cargo avant de partir pour la Russie. Ce navire, battant pavillon maltais, est attendu dans les prochains jours à Cherbourg où il doit embarquer sa cargaison. Le militant écologiste a passé la nuit sur la voie ferrée avant d'être évacué peu avant l'aube ce lundi.     
 
"Areva et EDF mentent"     
 
Selon Areva, l'uranium appauvri doit être réenrichi en Russie avant d'être de nouveau expédié en France où il servira à fabriquer du combustible nucléaire. Pourquoi un tel voyage ? Tout simplement parce qu'aujourd'hui, "on ne dispose pas encore en France de la technologie pour réenrichir l'uranium", explique le directeur des transports d'Areva, Henri-Jacques Neau. Mais selon un rapport du Service de défense de sécurité et d'intelligence économique, réalisé à la demande du HCTISN et cité par Greenpeace, "depuis 2006, 33.000 tonnes d'uranium ont été exportées vers la Russie (dont 23.540 tonnes d'uranium appauvri) et seulement 3090 tonnes ont été réexpédiées en France".     
 
Alors, que devient l'uranium à retraiter ? Au cours du mois d'octobre, une enquête du journal Libération s'était attachée à suivre le voyage de ces déchets discrètement envoyés en Russie par EDF et Areva. Selon le quotidien, "13% des déchets radioactifs français produits par EDF se retrouvent en plein air en Sibérie dans une ville interdite d'accès". Il s'agirait de "Tomsk-7, une ville secrète de 30.000 habitants, interdite aux journalistes. Là-bas, chaque année, depuis le milieu des années 90, 108 tonnes d'uranium appauvri issu des centrales françaises viennent dans des containers". Et le quotidien de détailler le parcours des fameux déchets : "les containers embarquent sur un bateau (...) jusqu'à Saint-Pétersbourg, puis sont chargés à bord d'un train pour être traités dans le complexe atomique de Tomsk-7. Une fois là-bas, l'uranium de retraitement est réenrichi, ce qui produit 10% de matières réutilisables par EDF, et 90% d'uranium très appauvri (...) qui est stocké sur de grands parkings à ciel ouvert".     
 
"Areva et EDF mentent quand ils disent que le nucléaire est recyclable et qu'ils envoient en Russie des matières qui sont ensuite valorisées et rapatriées en France. En réalité, l'immense majorité de ces matières est abandonnée sur place", accuse encore aujourd'hui Yannick Rousselet.     
 
source  information:http://lci.tf1.fr/science/environnement/2009-12/greenpeace-s-attaque-aux-dechets-nucleaires-francais-5579609.htmlTrains nucléairesVoyage en train des déchets nucléaire:Clic ci-dessous:
http://tchernoblaye.free.fr/insecur/trains.htm

______________________
La difficulté n'est pas de comprendre les mystères qui nous entourent mais d'échapper aux idées reçues. Aucun problème ne peut être résolu, sans changer le niveau de conscience qu'il a engendré...


Dernière édition par Christiane le Ven 18 Oct - 14:33 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Lun 19 Avr - 19:53 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Christiane
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 06 Mar 2008
Messages: 429
Loisirs: Montagne-Ufologie-Lecture-Sciences
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Scorpion (23oct-21nov)
兔 Lapin
Point(s): 2 234
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Mer 28 Juil - 15:34 (2010)    Sujet du message: Transports de matières radioactives ...en France Répondre en citant

Scandale : les transports de déchets radioactifs en 1998








AU NIGER


Come la Francia dell'AREVA fornirà l'Uranio al piano energetico di Cosa Nostra. Scandale de l'uranium au Niger - Des gamins de quinze et seize ans se font irradier dans les mines sous contrôle français au Niger. Il n'y a quasiment aucune protection contre l'inhalation de gaz radon. La main d'oeuvre, presque exclusivement des nomades Touaregs, reste totalement ignorante des effets de l'exploitation minière. La détection des radiations et les contrôles sanitaires sont inexistants.

Riconoscimento del Disastro ambientale quale crimine contro lUmanità. Aderisci ora alla causa:

http://apps.facebook.com/causes/296798

Il Niger è il terzo produttore al mondo di uranio: Scorie radioattive stoccate all'aperto Per aumentare le entrate minerarie del Niger, il presidente Mamadou Tandja diversifica i partner. L'uranio è sfruttato da due società franco-nigeriane, di cui Areva Nc è l'azionista di maggioranza. Le concessioni minerarie (date o in corso di negoziazione) si estendono su quasi 90 mila chilometri quadrati dal limite occidentale del massiccio dell'Aïr (regione di Agadez), territorio situato tra la frontiera algerina e la cresta rocciosa di Tiguidit. Nessuna consultazione è stata fatta presso le popolazioni del nord (almeno 300 mila persone, per lo più tuareg).

Catégorie :
Actualités et politique



______________________
La difficulté n'est pas de comprendre les mystères qui nous entourent mais d'échapper aux idées reçues. Aucun problème ne peut être résolu, sans changer le niveau de conscience qu'il a engendré...
Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:36 (2017)    Sujet du message: Le voyage des déchets nucléaire dans le monde.....

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Science de l'inexpliqué Index du Forum -> NOTRE ENVIRONNEMENT -> Le Nucléaire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com