Science de l'inexpliqué Index du Forum

Science de l'inexpliqué
OVNI, Extra terrestre, Fantôme, médiumnité, prémonition, rêves, coma, NDE, environnement changement climatique, Univers, paranormal

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les oiseaux payent un lourd tribut aux dégazages sauvages

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Science de l'inexpliqué Index du Forum -> NOTRE ENVIRONNEMENT -> Les espèces en voie de disparition
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Christiane
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 06 Mar 2008
Messages: 429
Loisirs: Montagne-Ufologie-Lecture-Sciences
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Scorpion (23oct-21nov)
兔 Lapin
Point(s): 2 234
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Dim 4 Juil - 09:32 (2010)    Sujet du message: Les oiseaux payent un lourd tribut aux dégazages sauvages Répondre en citant

Les marées noires et dégazages sauvages continuent de décimer les animaux.


Des experts internationaux se sont réunis du 14 au 16 octobre à Hambourg pour une conférence sur les effets du pétrole sur la faune, à l'initiative du Fonds international pour la protection des animaux (Ifaw).



Ce sont les oiseaux qui paient le plus lourd tribut au pétrole. Ils doivent être soignés vite, dans les sept jours qui suivent leur contamination. Souvent, il faut les réhydrater, les réalimenter, de force si nécessaire. Certains centres lavent les oiseaux à la main, d'autres à la «machine à laver», un système français de microjets tournants. Sophie Le Dréan, de l'école vétérinaire de Nantes, souligne que «certains médicaments se sont révélés inefficaces. Il est important de profiter de l'expérience des autres». Une organisation, l'Alliance, s'est créée pour tenter de normaliser les méthodes de soins.
«On parle des marées noires mais peu des dégâts chroniques du pétrole, les déballastages clandestins, qui se produisent en permanence et tuent autant d'animaux marins», estime Sophie Le Dréan. Chaque hiver, les centres de soins voient affluer des centaines d'oiseaux. Ainsi, rien que pour l'hiver 2000-2001, autour de 2 50 volatiles se sont échoués sur les côtes françaises, tous victimes de dégazages.



Le Canada estime entre 160 000 et 270 000 le nombre de guillemots trouvés chaque année, abîmés par le pétrole. Tandis que l'Amérique du Sud en reçoit 250 000 sur sa côte est. Les oiseaux sont plus touchés l'hiver. D'abord, parce qu'ils vivent en mer à cette période, mais aussi parce que les navires profitent des tempêtes pour dégazer. Les sanctions n'y font rien : il reste plus compliqué de nettoyer ses cuves dans un port qu'en haute mer, et les capitaines préfèrent risquer des sanctions, profitant de la difficulté des autorités à prouver ce délit. Les Pays-Bas constatent une amélioration depuis la création d'un système de surveillance très strict de leurs eaux territoriales, mais il est aisé de changer d'eaux pour contourner cette surveillance.

Dégazage sauvage:





Ce ne sont pas les pires marées noires qui donnent le plus de travail aux sauveteurs d'oiseaux. Ainsi le Tricolor, échoué puis percuté en mer du Nord, affiche un lourd bilan : 5 439 oiseaux échoués au nord de la France ; plus de 16 000 en Belgique et aux Pays Bas. Le passif du Prestige s'élève lui à 2 831 oiseaux pour la France. «Un ensemble de paramètres explique ces différences, souligne Laurent Brucy, patron de la cellule de crise à la Ligue de protection des oiseaux. Les oiseaux pistent la nourriture, donc les bancs de poisson qui suivent les courants, la météo. Beaucoup de victimes du Prestige ont péri en mer. Pour le Tricolor, ils sont arrivés très vite sur les côtes et on a pu en sauver une bonne partie. 66 % étaient vivants contre seulement 30 % pour ceux touchés par le Prestige.» Chaque crise doit donc être analysée suivant son contexte. La seule certitude est que chaque marée noire fragilise des populations animales. Ou raye une espèce de certains endroits : ainsi l'eider à duvet a disparu de Bretagne après le naufrage de l'Erika.

Dégazage sauvage


______________________
La difficulté n'est pas de comprendre les mystères qui nous entourent mais d'échapper aux idées reçues. Aucun problème ne peut être résolu, sans changer le niveau de conscience qu'il a engendré...
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Dim 4 Juil - 09:32 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Science de l'inexpliqué Index du Forum -> NOTRE ENVIRONNEMENT -> Les espèces en voie de disparition Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com