Science de l'inexpliqué Index du Forum

Science de l'inexpliqué
OVNI, Extra terrestre, Fantôme, médiumnité, prémonition, rêves, coma, NDE, environnement changement climatique, Univers, paranormal

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le vrai parcours du Nuage de Fukushima (True Cloud Fukushima way)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Science de l'inexpliqué Index du Forum -> NOTRE ENVIRONNEMENT -> Le Nucléaire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Christiane
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 06 Mar 2008
Messages: 429
Loisirs: Montagne-Ufologie-Lecture-Sciences
Sexe: Féminin
Signe du Zodiaque: Scorpion (23oct-21nov)
兔 Lapin
Point(s): 2 234
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: Mar 13 Sep - 09:14 (2011)    Sujet du message: Le vrai parcours du Nuage de Fukushima (True Cloud Fukushima way) Répondre en citant

 Comment... on nous ment...!!!!








L'Agence japonaise de sûreté nucléaire a relevé le degré de gravité de la catastrophe de Fukushima au maximum de 7. Trois répliques sismiques assez fortes ont par ailleurs secoué le pays depuis lundi.

Le Japon a relevé le niveau de l'accident nucléaire de Fukushima au niveau 7, soit le maximum de l'échelle des événements nucléaires et radiologique (Ines), ce qui ne s'était pas produit depuis Tchernobyl. Ce niveau 7 signifie qu'un «rejet majeur de matières radioactives» s'est produit avec «des effets considérables sur la santé et l'environnement». «Il s'agit d'une évaluation préliminaire qui doit être entérinée par l'Agence internationale de l'Energie atomique», a déclaré un responsable de l'agence japonaise de sûreté nucléaire (Nisa).

À noter que l'estimation de la gravité de l'accident nucléaire porte sur la situation globale et non sur la situation actuelle. «En terme de volume d'émissions radioactives, nos estimations les évaluent à environ 10% de celles émises par Tchernobyl», a expliqué le responsable japonais. Certaines personnes estiment qu'elles pourraient à terme être plus importantes puisqu'elles se poursuivent et que la situation n'est toujours pas maîtrisée. Auparavant, l'accident de Fukushima était classé au niveau 5 par les autorités. En France, l'Autorité de sûreté nucléaire l'avait déjà relevé au niveau 6.




Murray Jennex, expert du nucléaire et professeur associé à l'université de San Diego, se refuse toutefois à comparer les deux événements : «On est très loin de Tchernobyl. C'était terrible. Cela a explosé, il n'y avait pas de confinement et ils étaient coincés. Le confinement (à Fukushima) a tenu le coup ; la seule chose qui n'a pas résisté, c'est la piscine de combustible qui a pris feu». Un avis partagé par l'Agence internationale à l'énergie atomique, qui a souligné qu'il s'agissait de deux événements «très différents». Selon le chef du département de sûreté et sécurité nucléaires de l'AIEA Denis Flory, la situation générale à Fukushima reste «très sérieuse, mais il y a des premiers signes de redressement dans certaines fonctions», notamment concernant l'alimentation des systèmes de refroidissement des réacteurs.
Mardi, un nouvel incendie s'est déclaré dans le bâtiment du réacteur n°4. «On ne voit plus ni flammes ni fumée mais nous attendons de plus amples détails pour savoir si ce feu a été complètement éteint», a dit un porte-parole de Tepco. Les ingénieurs tentent par ailleurs d'injecter de l'azote dans le coeur des réacteurs en surchauffe pour limiter l'accumulation d'hydrogène explosif.
Pas de dégâts supplémentaires liés aux répliques
Lundi, la décision a été prise d'évacuer certaines localités situées au-delà du périmère de sécurité de 20 kilomètres duquel 80.000 personnes avaient été évacuées. «C'est une chose très difficile, mais nous allons demander aux populations concernées de partir dans le mois à venir», ont indiqué les autorités, justifiant cette décision par le danger représenté par l'exposition prolongée à de faibles doses de radioactivité. L'agence japonaise de sûreté nucléaire a publié une première estimation de l'exposition cumulée aux radiations. Dans certaines zones situées à plus de 60 km au nord-ouest de la centrale de Fukushima, cette exposition a été supérieure au seuil annuel d'un millisievert (limite sanitaire fixée en France), a rapporté l'agence Kyodo.

La catastophe de Fukushima est liée à la panne des systèmes de refroidissement des réacteurs nucléaires et des piscines de stockages du combustible usé après le tsunami survenu le 11 mars. Pour refroidir les coeurs nucléaires et tenter de limiter leur fusion, les ingénieurs de la société exploitante, Tepco, ont pris des mesures extrêmes comme le refroidissement direct à l'eau de mer. Ce dernier a peut-être permis de retarder la fusion du combustible dans les semaines qui ont suivi la catastrophe mais il a fortement endommagé les installations. De plus, les bâtiments sont noyés d'eau fortement radioactive qui rend périlleux les travaux de réparation des systèmes de refroidissement.


Les heures sont données dans le système international GMT. Il faut rajouter 9 heures pour avoir l'heure au Japon et deux pour avoir celle en France.
De fortes répliques du séisme du 11 mars continuent par ailleurs de secouer la région. Lundi, une secousse de magnitude 6,6 a été ressentie à Tokyo. L'épicentre était situé sur terre, à 10 km de profondeur seulement, dans le sud de la préfecture de Fukushima. Le tremblement a fait un mort et privé 220.000 foyers d'électricité. Les centrales de la préfecture n'auraient toutefois pas subi de dégâts supplémentaires. Les employés ont en revanche été contrait d'évacuer la centrale par précaution. Mardi matin, c'est un séisme de 6,4 qui a eu lieu à l'est de Tokyo. «Il n'y a eu aucune coupure de courant ni dommage à cause de ce tremblement de terre jusqu'à présent», a déclaré une nouvelle fois la société qui gère la centrale de Fukushima. Une troisième réplique de 6,3 a enfin été ressentie mardi en milieu de journée, toujours dans la région de Fukushima.


LIRE AUSSI :  Clic sur les liens ci-dessous....
» FOCUS - Les répliques d'un séisme attendues mais imprévisibles
» AUDIO - Écoutez le grondement sous-marin du séisme japonais
» VIDÉO - Les images de la vague qui a frappé Fukushima
» Fukushima : 11.500 tonnes d'eau radioactive à la mer
» DOSSIER SPÉCIAL - Le Japon dévasté




A suivre:

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/fukushima-tournee-m…
______________________
La difficulté n'est pas de comprendre les mystères qui nous entourent mais d'échapper aux idées reçues. Aucun problème ne peut être résolu, sans changer le niveau de conscience qu'il a engendré...
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Mar 13 Sep - 09:14 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Science de l'inexpliqué Index du Forum -> NOTRE ENVIRONNEMENT -> Le Nucléaire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com